Connaissances en matière de retraite

Où se situent les Canadiens?
Les Canadiens comprennent l’importance d’épargner pour la retraite, tâche qu’ils considèrent même comme leur principale priorité, mais nombre d’investisseurs nombreux sont ceux qui n’ont pas les connaissances nécessaires pour atteindre leurs objectifs financiers. Bien que la plupart aient compris que les régimes de l’État ne pourront à eux seuls leur procurer le revenu dont ils auront besoin pour vivre une longue retraite, la majorité ne savent pas vraiment combien ils doivent épargner chaque année en vue de la retraite, quels placements leur permettront de faire croître leur actif et quel objectif ils doivent se fixer pour ne pas épuiser leur capital-retraite de leur vivant.
  • Combien d’argent vais-je avoir besoin à la retraite?

    Seulement quatre Canadiens non retraités sur dix se sentent capables de répondre à cette question. Les plus jeunes se sentent moins bien informés que les plus âgés quant à la somme qu’ils devraient mettre de côté pour avoir une retraite sans soucis financiers. Malheureusement, sans objectif d’épargne-retraite, il est parfois difficile d’avoir une vision à long terme et de cotiser à un régime de retraite.

    Je sais de combien d'argent j'aurai besoin…

  • Combien devrais-je épargner chaque année pour atteindre mes objectifs?

    La réponse des Canadiens à cette question dépend des connaissances qu’ils ont quant au capital-retraite dont ils auront besoin. Seulement 39 % des Canadiens pensent qu’ils savent combien ils doivent épargner chaque année pour atteindre leurs objectifs. Les jeunes et les répondants d’âge moyen sont dans le noir dans la même mesure.

    Je sais combien je dois épargner…

  • Quelles prestations de retraite l’État me versera-t-il?

    Seulement 42 % des Canadiens non retraités pensent connaître les responsabilités de l’État en matière de prestations de retraite. Ce pourcentage est particulièrement faible pour les moins de 55 ans, mais il n’est pas très élevé non plus chez les Canadiens de 65 ans ou plus qui sont toujours sur le marché du travail.

    Je sais combien je recevrai de l’État…

  • Quelles options de placement devrais-je envisager pour maximiser mon capital-retraite?

    Puisque nous savons que la plupart des Canadiens se considèrent plus comme des « épargnants » que comme des « investisseurs », il n’est pas surprenant que cette question soit particulièrement difficile pour eux. En effet, 36 % des Canadiens pensent qu’ils connaissent les options de placement pour la retraite, mais seulement 8 % ont répondu qu’ils étaient « très bien renseignés ». Les Canadiens plus âgés qui sont toujours sur le marché du travail croient qu’ils sont quelque peu mieux renseignés, mais seulement un peu plus d’un Canadien sur dix pense qu’il a des connaissances solides en matière de placements.

    Je sais quelles options de placement je dois envisager…

  • Avantages fiscaux de l’épargne-retraite

    Il est important pour les Canadiens de comprendre l’importance de l’épargne-retraite sur le plan fiscal. Malheureusement, moins de la moitié (45 %) se disent très bien ou quelque peu renseignés, mais si cette deuxième option est plutôt rare (11 %). Peu importe la question, la tendance est essentiellement la même. Beaucoup moins de la moitié des Canadiens se donneraient la note de passage pour leurs connaissances en matière de retraite, situation qui n’est que guère mieux chez les Canadiens plus âgés, tout près de la retraite.

    Je connais les avantages fiscaux…

Assez, c’est combien?

Même si de nombreux Canadiens ont la sagesse de cotiser à un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) et à un compte d’épargne libre d’impôt (CELI), quatre Canadiens sur dix n’épargnent pas du tout en vue de la retraite, tous âges confondus, pourcentage qui passe à 48 % chez les 25 à 34 ans. Parmi ceux qui épargnent, leur capital-retraite ne sera pas du tout à la hauteur du revenu dont ils auront besoin compte tenu d’une retraite qui, selon eux, durera 25 ans.

Aujourd’hui et demain

Plusieurs Canadiens estiment que leurs dépenses quotidiennes les empêchent d’épargner davantage en vue de la retraite. Nombre d’entre eux auront besoin d’autres sources de revenu ou devront se contenter d’un niveau de vie à la retraite beaucoup plus faible.

Prendre les choses en mains

Les investisseurs doivent connaître le revenu dont ils auront besoin pour vivre confortablement à la retraite, et ils doivent savoir si leur épargne actuelle et leurs cotisations en cours leur permettront de se constituer ce revenu.

01.
Réduisez l’écart

Voyez comment vous pouvez réduire l’écart entre vos placements actuels et ce qu’ils vous procureront à la retraite. Des calculateurs de revenu de retraite en ligne peuvent être un bon point de départ.

En Savoir Plus
02.
Vérifiez votre portefeuille

Assurez-vous que la répartition actuelle de votre épargne et de vos placements – y compris la quantité de liquidités que vous détenez – vous aidera à réaliser vos objectifs de retraite.

En Savoir Plus
03.
Obtenez de l’aide

Demandez à un conseiller financier qu’il vous montre comment gérer vos dépenses actuelles, tout en épargnant suffisamment pour l’avenir.

En Savoir Plus
* Canadiens dont la valeur de l’actif et des placements est d’au moins 150 000 $.