À quoi pensent les investisseurs?

Sondage mondial Le pouls des investisseurs 2015 de BlackRock

Canada







Nous avons posé des questions sur l’argent, les placements et les objectifs financiers à 2 000 Canadiens pour savoir ce qui préoccupait le plus les investisseurs.

Explorez les résultats
31000
Investisseurs à l’échelle mondiale
2000
Investisseurs Canada
20
Pays

Connaissances en matière de retraite

Où se situent les Canadiens?

Selon le sondage Le pouls des investisseurs 2015 de BlackRock, l’épargne-retraite est une priorité pour les Canadiens, mais quatre Canadiens sur dix, tous âges confondus, n’épargnent pas en vue de la retraite. De plus, même ceux qui ont décidé d’épargner pour la retraite ne mettent pas suffisamment d’argent de côté pour se constituer le revenu dont ils pensent avoir besoin à cette étape de leur vie. Les connaissances en matière de retraite constituent un aspect important du problème : les Canadiens ne savent pas combien épargner, comment investir leur argent et quels régimes de retraite leur sont offerts. Qui peut les aider? Les employeurs, les conseillers financiers et les membres de la famille jouent tous un rôle important pour inciter les Canadiens à passer à l’action tôt.

Lisez la suite
How Canadians Measure Up in Retirement

Confinés dans les liquidités

Croire à tort que les liquidités sont sans danger

Les Canadiens détiennent en moyenne 60 % de leur épargne et de leurs placements sous forme de liquidités. Pourquoi? Les liquidités sont pratiques et sécurisantes, mais rares sont ceux qui tiennent compte du fait qu’elles ont perdu de la valeur au fil du temps à cause de l’inflation et de la faiblesse des taux d’intérêt. Même si les participants au sondage sont conscients qu’ils détiennent plus de liquidités qu’ils le devraient, les solutions de rechange sont plutôt obscures, voire angoissantes. Pour la moitié des Canadiens, investir c’est comme parier, et seulement 44 % d’entre eux n’ont pas d’objection à prendre leurs propres décisions de placement. Pour se libérer de l’emprise des liquidités, il faut délaisser ce qui est familier et faire appel à un expert pour obtenir des conseils.

Lisez la suite
Stuck in Cash is Risky

Préférence pour le Canada

Malgré la faiblesse de leur économie, les Canadiens privilégient les placements canadiens.

À la lumière des résultats du sondage Le pouls des investisseurs 2015 de BlackRock mené auprès de 2 000 Canadiens, les trois quarts des Canadiens investissent au pays. La fragilité du contexte économique a ébranlé la confiance des Canadiens à l’égard de leurs décisions financières et a refroidi leur optimisme face à leur avenir financier. Pourquoi les Canadiens n’investissent-ils pas à l’étranger? Premièrement parce qu’ils préfèrent laisser leur argent au Canada, puis parce qu’ils sont plus familiers avec les placements canadiens. Ceux qui ont fait des placements à l’étranger peuvent toutefois faire la leçon aux autres.

Lisez la suite

Les bons conseils financiers

Conseils souvent transactionnel

Bien des Canadiens estiment qu’obtenir des conseils financiers ressemble à s’acheter une voiture : vous avez un besoin, vous prenez une décision et vous passez à autre chose. Qu’est-ce qui incite les gens à se faire conseiller? Étrangement, c’est rarement à la suite d’un changement de situation personnelle. Seulement 30 % des Canadiens affirment qu’ils voudraient avoir des conseils s’ils recevaient un héritage et ils sont encore moins nombreux à évoquer d’autres raisons pour obtenir des conseils ou investir. Toutefois, 38 % des Canadiens font appel à un conseiller financier. Le marché des conseils financiers est occupé en grande partie par les banques et il est en cours de transformation sous l’effet de l’augmentation des sources d’information en ligne.

Lisez la suite
Gaining Financial Advice